Skillbox.fr, page d'accueil

Igamewin a fermé ses portes le 15 Nov 2013

L’excellente offre française Igamewin qui avait tant à faire a préféré fermer ses portes. Sans cadre législatif clairement défini pour ce genre d’offre en France, l’équipe a préféré mettre fin à son offre.

Les alternatives :

Vous pouvez toujours vous inscrire et jouer sur les offres suivantes :

Détails

Les offres de jeux en ligne sont à la fois des jeux de hasard et d’argent si l’on regarde l’ensemble des offres proposées aujourd’hui. Les leaders sont germaniques tout simplement car la culture du jeu (en général) y est très présente. Ainsi Gameduell et Skill7 tiennent la dragée haute à tous leurs concurrents. Pourtant techniquement on trouve mieux.
Leurs concurrents les plus innovants sont belges ou français. Mais malheureusement ces pays n’ont pas une législation favorable pour encourager leur développement.

Le cas Igamewin

Le cas d’Igamewin est criant de cette instabilité et indécision des politiques de notre pays. Ce n’est pas en changeant les lois tous les ans ou en créent des instances administratives avec leurs taxes associées que l’on créé un environnement propice à la création d’entreprises, même sur internet.

Le choix initial

L’équipe d’Igamewin a développé un site respectant les lois du pays en créant un site de jeux en ligne qui ne fait pas intervenir le hasard. Ce choix stratégique a été guidé par le fait que les jeux d’argent qui font intervenir le hasard étaient alors légiférés pour uniquement les catégories paris sportifs, poker et turf. Les Skillgames (ou jeux d’adresse) n’en faisaient et n’en font toujours pas parti. Ces derniers n’étant pas légiférés, ils entraient dans une zone noire où l’on permet les jeux de kermesse (chamboul’tout), les jeux de fête foraine (fléchettes, ficelles, mare aux canards, jetons,…),… qui sont tolérés mais finalement hors la loi.
Cette stratégie initiale a de fait interdit au site de proposer les jeux en ligne les plus joués (belote, tarot, etc…) mais lui garantissait la pérennité.

Le choix alternatif aurait été de faire fi de cette situation et faire comme la concurrence : proposer une offre complètement illégale.

L’impossible choix actuel

Mais le cadre législatif a de nouveau changé. Depuis Août 2013, une proposition de loi prévoit de rendre illégal toute offre de jeu permettant de gagner de l’argent ou des cadeaux, gratuite ou payante qui ferait intervenir le hasard ou pas. Cette interdiction exclu les jeux à gratter de la FDJ et les jeux d’argent et de hasard déjà légiférés par l’Arjel.
L’aventure se fini donc comme cela et Igamewin n’est que le premier site d’une longue série à venir. Si la loi est appliquée, les kermesses et lotos (bingo) de villages seront impactés ainsi que tous les sites de jeux gratuits à cadeaux avec.

Finalement le bon choix aurait été de s’installer dans un paradis fiscal et de proposer illégalement l’offre aux joueurs français loin de tout contrôle étique, moral et financier (bien sûr cette conclusion est exagérée mais elle laisse à réfléchir).